Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Le Kig Ha Farz

LE KIG HA FARZ, PLAT TRADITIONNEL DU LEON

Le Kig Ha Farz est une composition copieuse de légumes, de viande et de far noir et blanc, que l'on appelle parfois pot au feu breton. Mention spéciale pour le lipig, sauce au beurre et échalotes qui accompagne le kig ha farz.


Un peu d'Histoire... 

Le Kig Ha Farz fut le seul far connu jusqu'à la Révolution. Le far désigne une grande variété de préparations à base de farine. Le sarrazin ou blé noir apparaît au XVIème siècle et va rapidement s'imposer dans les terres pauvres de la Bretagne intérieure puis remplacer le froment pour l'alimentation. N'étant pas une céréale, de nouvelles recettes s'imposent pour pouvoir utiliser cette farine. D'où la galette où le far, toutes préparations qui évitent d'avoir à utiliser le four seigneurial, payant. Ce n'est qu'après la Révolution qu'on voit apparaître d'autres préparations, notamment celles cuites au four.

 

Initialement, il n'était pas question d'y rajouter des légumes. La recette était alors composée de far et de viande, souvent du lard salé cuit séparément. Du simple far cuit en sac avec un morceau de lard, on arrive progressivement à une recette plus élaborée et complète qui se compose aujourd'hui de far noir cuit en sac, de viande et de légumes.

 

L'évolution de la recette du Kig Ha Farz témoigne bien d'un rapport différent à la nourriture : de la nécessité de se nourrir, on passe ainsi à la recherche du plaisir de bien manger.


 Pour les repas de famille, les Associations, c'est le succès assuré !

Repas Kig Ha Farz

 

Aujourd'hui, le Kig Ha Farz devient le plat idéal pour les repas de groupes, les Associations, les écoles... Les touristes et les bretons qui reviennent au pays souhaitent retrouver cette recette du terroir et apprécient les nombreux repas Kig Ha Farz organisés dans les communes.

 

Il n'est pas rare, les dimanches en période hivernale, de voir une dizaine de repas proposés dans le mois.

 

En savoir plus sur les évènements à venir

 

 

Le Kig Ha Farz se déguste également dans de nombreux restaurants de la Côte des Légendes, chacun ayant son jour de prédilection dans la semaine pour le mettre à la carte :

 

- Mardi midi

Restaurant "L'Océane" (Leclerc) au Folgoët : 02 98 83 09 55

- Mercredi midi et soir (sauf juillet et août)

Les Rigadelles à Goulven : 02 98 83 59 34  (+ d'infos)

- Jeudi midi (Tous les 15 jours)

   Restaurant Breton à Saint Frégant : 02 98 83 05 33

- Vendredi midi

Crêperie de Kergoff à Kernouès : 02 98 21 08 89 (+ d'infos)

- Dimanche

L'Auberge de Keralloret à Guissény : 02 98 25 60 37 (1 dimanche par mois) (+ d'infos)

Tous les jours

Auberge de Meneham à Kerlouan : 02 98 83 90 26 (+ d'infos)

 

Voici une recette que nous dévoile Hervé Bécam du Restaurant de LA BUTTE à Plouider

 

Ingrédients (pour 8 à 10 personnes) :

Far : 1kg de farine de blé noir, 60 cl de crème, 4 œufs, environ 500 ml de lait, 20 gr de sel,

Pot-au-feu : légumes (1 chou, une dizaine de carottes, céleri, rutabaga, oignons), viande de porc demi-sel (jarret et lard), viande de bœuf (queue et joue).

 

Préparation du far :

Mélanger la farine et les œufs. Saler et ajouter progressivement assez de lait pour obtenir une pâte assez compacte. Bien homogénéiser, ajouter la crème et mélanger. La pâte doit être homogène, onctueuse et pas trop liquide. La mettre dans un sac en lin trempé au préalable dans de l’eau. Fermer le sac avec de la ficelle à cuisson à hauteur du far. Mettre le sac dans de l’eau bouillante avec les jarrets de porc. Faire bouillir trois heures.

 

Préparation du pot-au-feu :

Mettre le bœuf et les légumes (sauf le chou) dans une marmite. Recouvrir d’eau, saler avec du gros sel (40 gr). Porter à ébullition et laisser cuire deux heures. Ajouter le chou et laisser cuire encore trois-quarts d’heure.

Dresser la viande et les légumes sur un plat de service.

Sortir le far du sac en le « brujunant » (en l’émiettant) au fur et à mesure et le présenter dans un plat creux.

Servir tel quel ou accompagné de lipig .

 

Mais la meilleure recette reste celle de ma mère !

 

Aujourd'hui son évolution et le fait qu'elle soit remise au goût du jour par de nombreux restaurateurs nous font dire qu'elle a encore de beaux jours devant elle. Alors, n'attendez pas et courrez acheter les bons produits locaux pour cuisiner votre propre far !